Skip to content Skip to footer

édito

Depuis plus de 30 ans, vous, les Calaisien·ne·s, voyez arriver des personnes démunies qui rêvent de reconstruire leur vie de l’autre côté de la Manche. Elles ont fui la guerre, la misère, le service militaire à durée indéterminée, les violences interethniques, les mariages forcés, les vengeances assassines, etc. Les premiers, vous les avez aidés. Aujourd’hui encore, vous êtes sensibles au sort de ces milliers de gens. L’étude commandée par les associations qui agissent à Calais auprès des personnes exilées, en partenariat avec Amnesty International France, indique que, majoritairement, vous comprenez les raisons de leur départ et exprimez, à leur égard, de l’empathie.

Calais est belle ! Ses habitant.e.s sont riches de valeurs de solidarité. Mais vous êtes fatigué·e·s. Les réponses apportées par les gouvernements successifs n’ont rien solutionné. À la problématique des personnes exilées qui vous semble insoluble, s’est ajoutée une crise sanitaire mondiale qui a et aura de lourdes conséquences sur l’activité économique du pays. Nous en sommes conscients, les efforts qui vous sont demandés sont conséquents : comment venir en aide aux étrangers quand les Calaisien·ne·s sont aussi frappé·e·s par un contexte économique et social difficile ?

Si vous nous jugez compétent·e·s pour aider les personnes exilées, nos actions et notre fonctionnement ne sont pas toujours évidents pour vous.. Des aidant·e·s, vous en connaissez sans doute dans votre entourage.

Ces gens traversent traversent la ville pour apporter aide, soutien, réconfort aux personnes exilées.

Ces gens sont des anonymes. Ces gens interpellent les responsables politiques dans les journaux pour dénoncer un acharnement institutionnel contraire aux droits humains. Parfois, à force de désinformation et parce que nous sommes nombreux·ses et divers à intervenir, des doutes et des incompréhensions se sont installés dans vos esprits. Laissez-nous vous raconter qui nous sommes : des femmes et des hommes attachés, comme vous, aux valeurs de solidarité et d’humanité. Nous sommes « La Voix Commune des aidant·e·s des personnes exilé·e·s de Calais » et nous agissons ensemble, malgré les difficultés, pour améliorer les conditions de vie des personnes exilées et, par ricochet, celle des Calaisien·ne·s. Rejoignez-nous !

La Voix Commune